Témoignages

Home  »  Témoignages

Le fait de nous faire comprendre l’aïkido dans le plaisir et l’entraide et surtout le respect du rythme de chacun, sont ce qui fait de Agatsu aïkido de Montréal un dojo auquel je m’identifie.

- Jonathan L.

En tant qu’acteurs de la voie, Marcel et Michelle ont su m’inculquer un nouveau souffle. Ils m’ont montré la voie du bonheur grâce à leur façon bien à eux de professer l’aikido. Ils ont la noblesse de l’engagement.

- Mourad K.

En m’entraînant à Agatsu aikido de Montréal, je retrouve dans la pratique, l’ambiance et le type d’entraînement que je recherche. Soit un aïkido d’un haut niveau technique se faisant dans un environnement sérieux, mais détendu, tenant compte de l’application martiale et surtout se pratiquant dans le respect de notre uke.

- André P.

Quand je me suis fait attaquer au Kenya, mes 6 ans de pratique m’ont aidé à rester en confiance sans essayer de jouer au héros.

- Samuel B.

L’aikido, pour moi, est devenu une philosophie de vie. La pratique contribue à ma capacité de concentration, à ma perception de l’environnement, ce qui est très pratique en milieu étranger et à ma santé physique et mentale. L’aikido chez Agatsu, c’est tout ça, avec la convivialité, la générosité et la bonne humeur contagieuses des senseis en plus.

- France L.

Pour moi l’aikido c’est la vie mais en plus intense. En plus essentiel. C’est une école de savoir-vivre et de savoir-être pour qui veut y voir plus que des techniques.

La pratique régulière permet de surmonter la peur. Parce que nous devenons physiquement capables, parce que nous devons habitués à l’agression. Plutôt que de figer, lutter, dénoncer, nous apprenons à accepter l’autre sans le subir. Une douce force nous anime. Une force tranquille.

La pratique de l’aikido nous aussi aide à comprendre que nous n’avons aucun contrôle sur autrui, sur les événements. En contrepartie, nous sommes capables d’un très grand contrôle sur nous-mêmes, et de victoires sur soi, jour après jour. Et cette étonnante capacité à comprendre les choses plus en profondeur, à accepter sans subir, à rencontrer la vie sans peur fait de nous des êtres d’harmonie et des êtres de changement.

Comme O Sensei, je suis intimement convaincu que la pratique intègre de l’aikido peut servir la cause de la paix dans le monde. Comme dans la plupart des traditions anciennes, l’aikidoka se fait l’héritier d’un enseignement. Il s’inscrit dans une lignée, et, ce faisant, dépasse le narcissisme si commun à notre époque. Il comprend mieux d’où il vient, sent mieux où il peut aller. Ce faisant, il se sent appartenir à une communauté d’hommes, qui s’étend dans le temps et l’espace. L’aikidoka sérieux fait l’expérience de la fraternité.

À mon sens, Marcel et Michelle enseignent dans le plus pur esprit de l’aikido. D’abord, avec humilité, en tant que dépositaires d’un savoir qui leur a été transmis, mais qui n’est pas exclusivement le leur. Ils sont des artisans, et non pas des artistes qui font de leur art un prétexte pour nourrir et imposer le culte de leur personne. Rien de tel ne se ressent à Agatsu.

Au contraire, on y est accueilli avec un sourire chaleureux et une main tendue. On y est invité à travailler sans relâche sur soi. Les techniques en sont le moyen. La fin est d’un autre ordre.

Marcel m‘enseigne l’humilité, une rigueur inaltérable et la politesse la plus essentielle. Michelle m’enseigne la douceur, l’accueil et la souplesse dans les relations. Tous deux m’enseignent à mieux vivre.

- Simon Guertin-Armstrong